Le mot d’ordre des magistrats toulousains

mercredi 20 septembre 2023
par  Carol LARREY
popularité : 54%

Mur de la chambre des appels correctionnels, Palais de Justice, Toulouse

Fresque du 15e siècle. Fleurs de lys et Ésaïe 1.23 en latin : « Ceux qui aiment les présents et courent après les récompenses ne font pas droit à l’orphelin et la cause de la veuve ne vient pas devant eux. »

Toujours placé en haut estime : Jean-Étienne Duranti au Palais de Justice, Toulouse

Pourtant… en octobre 1572, en entendant parler du massacre parisien, la cour, toutes chambres assemblées, prendra la décision d’exécuter plusieurs centaines d’hommes de conviction réformée, même des gens de haut-rang.

Qui poussera pour ces exécutions ?

L’avocat général Jean-Étienne Duranti qui, par cela, devait certainement « courir après les récompenses » puisqu’il devient aussitôt premier président du parlement.

Même si 17 ans plus tard (1589), il est torturé et lynché par la foule, il sera honoré en 1845 par une immense statue de 2,25 m. qui a toujours sa place dans la salle des pas perdus de la cour d’appel.

Pour en savoir plus : dans mon livre Ces lieux qui parlent pages 178-179


Annonces

Acheter les livres

Le livre « Ces lieux qui parlent » est disponible en français.


Choisissez la langue voulue, français ou anglais, puis cliquez sur « ajouter au panier ». Vous aurez alors le choix de payer soit par compte Paypal, soit par carte bancaire.

Choose in which language you want your book, then click on « ajouter au panier ». You will then be given the choice to pay with your Paypal account or bank card.

Prix : 19€ + port

Langue / Language



Contacter Carol Larrey en cliquant ci-dessous sur le bouton de contact.
Click here to contact Carol Larrey.